Maux de tête : les huiles essentielles à la rescousse

27 août 2010
AUTEUR : julien

mal tempesLe mal de tête n’est certes pas le mal du siècle, mais chacun d’entre nous a déjà connu la désagréable expérience d’une migraine, ne fut ce que passagère.

Juste en passant, sachez que ce matin en tout cas toute l’équipe de Pranarôm avait comme on dit « mal au cheveux » car on célébrait hier soir comme chaque année à cette époque la  « fête d’entreprise »… avec un généreux apéro évidemment ;-)

On le sait peu, mais certaines huiles essentielles s’avèrent réellement bienfaisantes pour apaiser l’inconfort de la migraine et peuvent être simplement utilisées en voies externes…

Pourquoi avons-nous mal à la tête ? Des causes multiples :

Tout d’abord il y a les causes physiques : tensions dans la nuque, mauvaise posture, fatigue des yeux ou mauvaise vue, raideurs en tout genre et maux de dents peuvent causer des migraines. L’abus d’alcool et son impact sur le métabolisme est aussi bien évidemment une cause majeur du « mal au crâne » qui suit les lendemains de fête.

D’autre part, il y a les causes infectieuses : grippe, rhinite et autres atteintes de la sphère ORL peuvent causer le mal de tête qui est alors bien souvent associé à la fièvre, et à une certaine somnolence…

Enfin, le stress psychologique et l’anxiété sont également souvent évoqués comme cause des migraines à répétition.

Dans tous ces cas, il faut consulter un médecin si le mal de tête semble perdurer malgré le repos à l’abri de la lumière et du bruit et le recours à l’un ou l’autre anti-douleur.

mal teteSe débarrasser de la douleur en vitesse !

Le traitement des céphalées (maux de tête) est le plus souvent orienté vers la lutte contre la douleur de la façon la plus rapide qui soit, à l’aide bien entendu des médicaments qui ont fait leurs preuves comme l’aspirine ou le paracétamol.

Pour les migraines chroniques, violentes et handicapantes, bien souvent un traitement médicamenteux plus lourd est choisi. Et là, il y a beaucoup d’approches possibles en fonction des axes thérapeutiques suivis. Avec des succès divers…
Pensons par exemple au médicament assez ancien appelé l’ergot de seigle, qui assez paradoxalement peut induire des maux de tête si il est consommé en excès. D’une façon générale, le problème des traitements allopathiques de la migraine est aussi que de nombreux médicaments sont efficaces mais parfois contre-indiqués chez les personnes souffrant de pathologies d’ordre cardiovasculaire ou encore qu’ils sont source d’interactions néfastes avec certains antibiotiques.

Quelles huiles essentielles pour les maux de tête ?

Il y a plusieurs huiles essentielles qui luttent contre le stress et les tensions nerveuses qui peuvent être une cause  de migraine. Elles sont à appliquer en massage sur les points réflexes et à diffuser dans les pièces de vie. On parle le plus souvent des huiles essentielles de lavande vraie, de petitgrain bigarade ou de basilic (un antispasmodique puissant).

menthe poivreeL’huile essentielle la plus connue pour le mal de tête est cependant l‘huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) qui est à appliquer en massage doux sur les tempes ou à la base du crâne plusieurs fois par jour dès que la douleur est là. Son effet « glaçon » est relativement antalgique et permet de soulager l’inconfort. On utilise pour cette technique l’huile essentielle de menthe poivrée pure ou diluée à 30 ou 50 % dans une huile végétale. Les femmes enceintes et les enfants en bas âge doivent cependant strictement éviter cette huile essentielle.

cepharomUne formule toute prête et bien pensée est également disponible sur le marché : CEPHAROM !

C’est une friction bio à base d’huiles essentielles de menthe poivrée (pour la douleur), de basilic, de petitgrain, d’ylang ylang et de camomille noble (pour la tension nerveuse et tissulaire).  Les huiles essentielles sont ici diluées dans des huiles végétales de macadamia, de nigelle et de millepertuis pour une action encore plus harmonisante. On masse deux à cinq gouttes sur les tempes, le haut du front ou la nuque et, hop, l’inconfort est atténué.

Quel que soit votre choix aromatique, pensez à masser gentiment la zone concernée, à répéter l’application autant de fois que nécessaire, tout en respectant cependant les précautions d’usage des produits choisis.

16 commentaires
27 août 2010
lemaitre

la menthe poivrée est une huile que j’ai toujours sur moi,elle est vraiment géniale aussi bien que pour les maux de tête,une goutte sur la langue pour une haleine fraîche,a respirer pur le mal de voiture,a respirer pour une chute de tension etc

27 août 2010
Isabelle Rozon

Personnelement je trouve la menthe poivré un peu trop dure a utilisé pour les maux de tête, je préfère l’annis étoilé combiner au petitgrain et linden blossom,,,,

9 septembre 2010
liliane

En ce qui me concerne, comme mes migraines sont de plus en plus liées à de l’arthrose cervical, j’utilise la Gaultherie couchée (à ne pas dire à tout le monde) pure.
Si la douleur est faible, j’utilise un mélange, soit sous forme de gel, soit sur une base d’huile vierge et je retrouve la menthe, et de l’harpagophytum.

10 septembre 2010
julien

@ liliane :
absolument : si la douleur est d’origine articulaire ou musculaire, mieux vaut avoir recours aux grandes classiques que sont la gaulthérie couchée ou l’eucalyptus citronné, en massage sur la zone à l’origine du spasme ou de la raideur. La gaulthérie pure n’est pas à conseiller. Une dilution de ces huiles essentielles à 7 % est suffisante pour une action bienfaisante.

24 septembre 2010
loca

et s’il s’agit de migraines cataméniales ?

5 octobre 2010
julien

@ loca :

L’huile essentielle de menthe poivrée (ou toute autre essence aromatique ) ne « traite » pas à proprement parler la migraine, elle ne fait qu’alléger la douleur. Donc son action est salvatrice pour tous les cas de migraines. Néanmoins, le facteur initial qui cause la migraine (dans ce cas-ci une chute hormonale en rapport avec le cycle féminin) n’est pas résolu. On est bien ici dans du symptomatique. Donc la réponse à votre question est : oui, les huiles essentielles peuvent être d’un certain réconfort pour les migraines, même les migraines cataméniales (liées au cycle).

26 octobre 2010
François-Xavier

Bonjour,
J’utilise très souvent l’HE de menthe poivrée pour soulager mes migraines, ça fonctionne et c’est souvent suffisant pour limiter les dégâts. Mais, j’ajoute des massages avec l’HE de camomille, (excellent anti-inflammatoire) des cervicales de la nuque. Souvent nouées, elles sont l’origine de mes migraines. Autre petite précaution, je fais quelques fois une séance chez un Ostéopathe afin de détendre toute cette zone et régulièrement, je fais une séance d’acupuncture pour atténuer les tensions.

26 octobre 2010
FLORENCE

Bonjour,
Mes 2 enfants, 10 ans et 7 ans, sont atteints d’énurésie.
Existe t-il un traitement efficace, car ils en souffrent (peur de partir en vacances…)
Merci pour votre aide
Me concernant, je souffre de migraine (avec vomissement), se déclare principalement qd je suis contrariée, sressée, trop fatiguée … qu’elle huile dois-je prendre ?

27 octobre 2010

Bonsoir,

Je suis thérapeute de bien-être et la base de mes thérapies est fondée sur l’aromathérapie, qui est ma grande passion.

Je souffre de migraine moi aussi, par contre je ne supporte pas l’odeur de la menthe poivrée durant ces moments-là !

J’ai eu des résultats assez satisfaisants avec une synergie marjolaine-lavande dans le cas d’une migraine dûe au stress et à la fatigue.

En ce qui concerne les migraines dûes aux variations hormonales, j’ai pu constater que certaines femmes ne supportent pas..les hormones ! donc changer de contraception, si possible…

Enfin, la migraine peut provenir d’un déséquilibre du foie et selon la médecine chinoise, le foie est lié à la colère… A méditer :)

8 novembre 2010
julien

@ François-Xavier :

Voilà un programme très complet et très équilibré en effet .Merci pour ce témoignage !

8 novembre 2010
julien

@ FLORENCE :

Pour vos maux de tête, lisez l’article qui cite la menthe poivrée ou les conseils de François-Xavier en commentaires.

Pour le souci du pipi au lit, nous ne pouvons pas répondre à votre question sur l’énurésie ici car ce fil de discussion est dédié aux maux de tête. Néanmoins une recette de Dominique Baudoux existe dans son ouvrage ‘L’aromathérapie’ :

5 ml HE Cupressus sempervirens (Cyprès) + 2 ml HE Origanum majorana (Marjolaine à coquilles) + 1 ml HE Commiphora molmol (Myrrhe) dans 7 à 8 ml d’huile de noisette. Masser 3 gouttes du mélange sur la voûte plantaire et sur le plexus solaire le soir au coucher.

15 janvier 2011
BEA

Bonjour, je souffre de migraines depuis des années sans connaitre les causes de celles ci sauf les facteurs du style stress ,fatigue,anxiété.
Mais il m’arrive d’avoir mal a la tête sans avoir déterminer de cause réelle. J’ ai vu sur un article qu’on pouvait utiliser de la lavande, menthe et gaulthérie en mélange mais je ne me souvient plus de la manière dont il faut sans servir y compris de sa posologie.
Pourriez vous me répondre afin que je puisse utiliser ces huiles essentielles.
Merci

4 février 2011
julien

@ BEA : Faisons plus simple ; je vous recommande la friction aromatique aux huiles essentielles CEPHAROM spécialement conçue pour votre problème. Une goutte sur chaque tempe, une ou deux gouttes dans les creux à la base des cervicales, et hop…

21 mars 2011
JPaul

@ Liliane

Tout à fait d’accord avec toi – Gauterie sur la nuque en cas de céphalée due à l’arthrose cervicale ou pb liés; et Menthe poivrée sur les tempes pour céphalée de tension.

13 avril 2011
Céline

j’ai trouvé un mélange miraculeux sur les fiches aroma zone
1ml de lavandin super
1ml de basilic tropical
2ml de menthe poivrée

j’y ai rajouté quelques gouttes d’huile végétale

1 goutte sur les tempes et c’est reparti

15 avril 2011
julien

@ Céline : En effet, aroma-zone s’inspire beaucoup des recettes des ouvrages de dominique Baudoux de Pranarôm qui a d’ailleurs formé les cadres d’aromazone à l’époque ;-) Pour le coup, je remarque que cette recette que vous donnez est semblable à notre friction CEPHAROM mais moins complète (pas d’Ylang, de camomille)… et donc un chouillat moins efficace au long terme.

Les commentaires sont fermés