Des huiles essentielles pour les chats : est-ce possible ?

20 janvier 2009
AUTEUR : mon aromatherapie
Huiles essentielles et chats, prudence, patience et connaissance

Huiles essentielles et chats, prudence, patience et connaissance.

Tout le monde n’est pas égal devant les huiles essentielles, et les chats sont affublés d’un . double désavantage dans ce domaine : d’une part leur organisme est . incapable de métaboliser les huiles essentielles. Cela veut dire qu’au lieu d’être transformées puis éliminées, elles ont tendance à s’accumuler dans le foie. Après quelques jours de soin oral, on peut déjà arriver à des seuils hépatiques très toxiques, qui mettent véritablement la vie de l’animal en danger. Donc, pour un chat, il faut éviter le plus possible l’ingestion d’huiles essentielles, ou la considérer sous forme de ‘one shot’ (une dose, une fois). 

D’autre part, l’. odorat du chat est au moins . 100 fois plus sensible que l’appendice nasal humain ! Un chat vit et se repère grâce aux odeurs. Imaginez donc comment vous le perturbez en lui massant la fourrure avec des huiles essentielles !! Certains en deviennent véritablement fous et adoptent des comportements de fuite, ou de prostration. En pratique, il faut habituer progressivement les chats aux odeurs hyper fortes des huiles essentielles. Il est aussi conseillé de bien sélectionner les huiles que l’on masse, car une fraction d’entre elles va pénétrer dans l’organisme et créer les mêmes problèmes d’accumulation que si l’animal les ingère !

Prudence, patience et connaissance sont les maître-mots qui régissent les soins aromatiques chez le chat !

102 commentaires
23 janvier 2009
Wauters

Bonjour Pascal,

Je possède des plusieurs chats, ceux ayant des poils blancs sont atteints d’un parasite externe qui court sur les poils et la peau, non visible à l’oeil nu, de couleur claire trabslucide, je suppose qu’il s’agit de puces ou teigne???
Ils décollent les poils et mettent à nu le derme…

Pouvant difficilement les traiter aux H.E., pourriez-vous me conseiller soit une marche à suivre, soit un vétérinaire « bio » dans la région de Tubize et…

Par avance merçi,

Bien à vous,

Chantal.

28 janvier 2009
Maryse

Bonjour Pascal,

J’ai préparé le mélange INSECTICIDE contre les puces (cfr ton livre « aromathérapie chez l’animal de compagnie » page 118).
Voudrais-tu me préciser à quelle fréquence il peut être utilisé chez le chat ?
Merci et Très bonne idée ce blog !
Félicitation à toute l’équipe.

28 janvier 2009
pascal

Bonjour Chantal,

Merci pour votre question !
Difficile de dire avec certitude quel parasite infeste vos chats. Cela dit, ce n’est pas de la teigne (car la teigne est un champignon invisible qui crée des lésions croûteuses caractérstiques), et c’est quand même probablement une ou plusieurs puces, qui chez le chat sont effectivement plus « translucides » que chez le chien, où elles sont plutôt gris-brun.
Voici une petite recette pour venir à bout de ces petites pestes, mais avant tout, vous devez savoir que :
a) une puce sur le chat, c’est 99 puces dans l’environnement !!! Cela veut donc dire que le RESERVOIR de parasites est bien présent, et ce n’est pas en tuant LA puce que vos chats n’auront plus de puces !!
b) le soin aromatique que je vais vous présenter est à réaliser une fois par jour, AU PLUS durant deux jours consécutifs. Une fois terminé, il faut attendre un mois avant de considérer un nouveau soin aromatique !!
c) Je rappelle que vos chats ne vont pas forcément apprécier le surpuissant bouquet olfactif que vous allez leur appliquer sur le pelage !

Prêt pour la petite formule ? allons-y !

Clou de girofle 2%
Lemongrass 4%
Cèdre de l’Atlas 2%
Menthe pouillot (Mentha pulegium) 2%

Shampoing (n’importe lequel, le premier venu fera l’affaire !) 3%

Eau ou hydrolat aromatique de lavande pour faire 100% (donc, 87% si je compte bien !)

Cette préparation est INSTABLE, c’est-à-dire que 2 à 3 phases vont rapidement apparaître. C’est normal et ce n’est pas grave, car en secouant deux ou trois fois, vous retrouvez l’homogénéité durant assez de temps que pour procéder au soin aromatique. En outre, la très faible quantité de shampoing fait que le produit fini ne mousse quasi pas.

Vous incorporez la préparation dans un vaporisateur spray, et vous en aspergez le pelage (attention !! pas sur la tête ni les yeux, et ne rendez pas le chat « mouillé » de produit, quelques vaporisations suffisent !!!); ensuite, vous massez bien le pelage de sorte à bien répartir le produit sur tout le pelage.
Il se peut que le chat ait horreur du simple fait d’entendre un spray fonctionner ! Dans ce cas, humectez un coton avec le produit et répartissez-le harmonieusement sur le pelage !
Vous voyez, j’avoue de prendre soin des chats avec les huiles essentielles n’est pas chose facile, mais cela vaut la peine d’essayer !
Bonne chance, tenez-nous au courant surtout de la manière avec laquelle les chats ont accueilli les odeurs d’huiles essentielles

Pascal

28 janvier 2009
pascal

Bonjour Maryse,

Merci pour votre question
En lisant ma réponse à Chantal, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour l’application du mélange. En fait, ma proposition pour Chantal est très proche de la formule de la p. 118, car giroflier ou feuille de cannelier, c’est un peu « chou vert et vert chou » !

2 février 2009
Co-créer

Bonjour,
Je recherche une recette naturelle qui éloigne les chats de ma terrasse et en particulier les gros matous qui me laissent une odeur …

Que puis-je appliquer auprès de mon sac poubelle afin d’éloigner les chats, et de ne plus retrouver celui-ci éventré avant le passage du camion ramassage ?

Grand merci

2 février 2009
pascal

Bonjour,

Pas de grande recette miracle pour solutionner ce problème. La question me revient très régulièrement, et je conseille de vaporiser des huiles à haut pouvoir olfactif mais assez agréable pour l’odorat humain : litsée citronnée, citronnelle de java, menthe poivrée, eucalyptus globulus … tout ceci peut être tenté, mais j’avoue ne pas avoir LA solution à ce problème bien récurrent !

Tenez-nous au courant si l’une de ces huiles fonctionne (priorité à la Litsée selon moi !)

3 février 2009
crystal

Bonjour,
J’ai bien compris que les HE pour les chats étaient très fortement déconseillées dès lors, je ne peux pas utiliser des HE dans un diffuseur pour assainir une pièce ou dans une chambre pour favoriser l’endormissement en sachant que mes deux chattes vivent à l’intérieur.
Merci d’avance.
crystal

3 février 2009
pascal

Bonjour,

Il y a ‘surdosage’ et ‘surdosage’ ; en fait, la diffusion atmosphérique est de loin le meilleur moyen de soigner les chats par aromathérapie sans craindre d’effets secondaires ! En plus, vous habituez vos chats à ces odeurs fortes mais bienfaisantes ! Continuez donc vos diffusions d’huiles essentielles, qui feront du bien à tout le monde, chats y compris!

4 février 2009
Gaëlle

Bonjour Pascal,

Je suis un peu effrayée à l’idée d’intoxiquer mon chat… J’ai essayer une fois de diffuser de l’HE de citron et d’Eucalyptus Radiata et il s’est mis à tousser fortement… affolée, j’ai appelé le centre anti-poison vétérinaire qui m’a confirmé que l’HE de citron était irritante pour les voies respiratoires… Depuis, je n’ose plus…
Alors pourriez-vous m’aider et m’indiquer quelques protocoles de soins aromatiques pour tout ce qui concerne la sphère ORL ainsi que la cystite et les calculs rénaux SVP ?
Enfin, pourriez-vous préciser la méthode du « one shot » (technique, quantitié…)?
D’avance merci beaucoup et bravo pour ce blog !
Gaëlle

4 février 2009
pascal

Bonjour,
La diffusion atmosphérique reste une des meilleures manières d’appliquer des huiles essentielles chez un chat. Vous me parlez du citron, je peux très bien comprendre car les agrumes contiennent beaucoup de terpènes qui peuvent être irritants ou asséchants des muqueuses. C’est pour cela que votre chat a toussé! Mais si vous aviez uniquement utilisé l’eucalyptus radiata, il n’y aurait eu aucun problème. En général, en cas d’inconfort respiratoire, les huiles d’Eucalyptus radiata, Ravintsara, Eucalyptus dives, Niaouli ou Saro (Cinnamosma fragrans) sont excessivement utiles sans être irritantes. PRANAROM propose en outre des synergies d’huiles essentielles toutes prêtes à cet effet, et disponibles dans de nombreux point de vente.
Quant à la stratégie ‘one shot’, elle consiste à administrer une seule dose d’huiles essentielles mais en quantité significative, de sorte à obtenir l’effet désiré mais à ne pas surcharger le foie. Je crains par contre que les problèmes dont vous me parlez ne puissent trouver une solution valable avec les huiles essentielles, surtout eu égard à la malheureuse particularité métabolique des chats !
Merci pour votre soutien, à bientôt,

4 février 2009
Gaëlle

Merci pour votre réponse et pour votre réactivité !

6 février 2009
Liesbeth

Bonjour,
Je souhaite soigner mon chat qui, semblerait-il, développe des problèmes respiratoires à 14 ans. Probablement asthme/bronchite chronique. La dernière injection du vétérinaire n’a eu d’effet que 4 jours, avant que le chat re-commence à avoir des crises de toux, 2 à 3 fois/jour.
En ce moment je la donne 2 x 4 gtte hydrolat Inula graveolens et elle sejourne souvent dans la pièces ou je met Pranaforce dans le Yun. Quand elle dors sur mon bureau, j’envisage de mettre une mouchoir en papier avec une gtte de Eucalyptus radiata dessus.
Votre avis? Que faire de plus? Je remarque que je n’hésiterai pas une seconde d’aller consulter le véto quand j’ai l’impression que la chose tourne mal et finit en crise d’asthme.
Merci d’avance !

3 mai 2009

Bonjour,une chatte « SDF » vient de nous faire le cadeau d’apporter ses 3 chatons
nouveaux-nés à la maison…Nous avons décidé de les garder (après avoir trouvé des futurs propriétaires!) mais vue que leur maman n’est pas très soignée,nous avons observé que les petits avaient déjà des puces…
Puis-je tenté la formule anti-puces sur des chatons de 3 semaines sans risquer
d' »intoxiquer » leur maman qui les lèche ou même eux?

Merci pour votre réponse.

4 mai 2009
pascal

@ domitille

Bonjour !
Non, n’envisagez pas d’appliquer le protocole proposé.
Privilégiez ceci : Tea tree (Melaleuca alternifolia) 20% – Anis étoilé (Illicium verum) 5% – Giroflier (Eugenia caryophyllus) 1% – Eau (ou hydrolat lavande) 15% – Alcool pharmaceutique 59%
Appliquer en spray sur le pelage une fois tous les 2-3 jours, et arrêter dès qu’il semble que les puces soient parties. Ne pas exagérer dans l’application (il ne faut pas ‘mouiller’ le pelage !!!!); par contre il faut bien caresser le pelage après avoir effectué le soin, de sorte à bien incorporer les huiles essentielles à la fourrure.
Bien à vous, tenez-nous au courant
Pascal

6 mai 2009
Sandra

Bonjour,
j’ai 2 chattes stérilisées qui ne s’entendent pas. la plus vieille (8 ans)est très stressée, a très peur de l’autre qui est plus jeune (4 ans). Après des tentatives de produits chez le vétérinaire je voudrais les appaisées et arriver à plus de calme entre elles pourquoi pas avec des huiles essentielles.
Merci de votre aide.

Sandra

21 mai 2009

Merci pour la formule anti-puces! Je vais tester :o)

29 juin 2009

Je voudrais faire bruler des huiles essentielles pour desodoriser ma maison, mais aussi pour que mon chat ce sent bien.
Merci

30 juin 2009
Pascal

@ valérie
Bonjour,
Avant tout, s’il vous plait ne faites pas brûler vos huiles, mais privilégiez leur diffusion dans l’air grâce – par exemple – à nos diffuseurs ultrasoniques.
Cela dit, quelle que soit l’huile diffusée, votre chat va devoir s’y habituer. Mais si vous devez privilégier une fragrance, optez pour des notes de lavande, car il semble que les chats apprécient fortement de se rouler dans les bouquets de lavandes ornant nos parterres … au grand désarroi des jardiniers, d’ailleurs!
A bientôt,
Pascal

19 juillet 2009
Céline

bonjour
j’ai besoin d’une aide précieuse!
mon chat agé de 5ans présente une cystite et nous n’avons pas les moyens de le faire soigner par un vétérinaire et de plus nous ne sommes pas très partisants des traitements chimiques.
possédant déjà un diffuseur à HE, pourriez-vous me dire quelles HE utiliser pour le soigner et quelle quantité (j’ai lu que c’est le meilleur traitement pour toutes les différentes cystite du chat et la meilleure des préventions pour d’autres germes et bactéries)
d’avance je vous remercie beaucoup

6 septembre 2009
Cath

Bonjour,

Pour traiter naturellement mon chaton contre les puces, mon homéopathe me recommande le site « phyto-compagnon » où l’on vend des pipettes de mélanges d’huiles essentielles, qqes gouttes sont à appliquer dans la nuque du chat (comme les pipettes frontline) en fonction du poids du chat.
Mais je lis sur votre site que les chats assimilent très mal les huiles essentielles.
Est-ce le cas également lorsqu’il ne s’agit que de qqes gouttes en externe ?

D’avance, merci pour votre réponse.

19 septembre 2009
karima

mon main coon à 12 semaines, quelles remède contre la teigne? pour lui et la maison, merci d’avance.

PS: merci pour votre site!

2 octobre 2009
Aspirot Sylvie

Bonjour
Etant aromathérapeute, j’avoue me régaler avec votre site. Pourtant, sauf erreur de ma part, je suis un peu décontenancée par les conseils d’H.E. que vs préconisez parfois et qui, pourtant, st interdites à la vente (menthe pouliot, anis étoilé…). Je ne peux moi-même obtenir ces H.E par mon fournisseur, et les pharmacies ne les délivrent que sur prescription médicale. Pranarom accepte t-il de les vendre sans problème?
Votre livre concernant les animaux familiers manquait à ma collection! Je me suis empressée de le commander : ma clientèle est très en demande de conseils ds ce domaine, et peu de documents existent pr apporter des réponses valables sur ce sujet. Un grand merci, donc, pr ttes les « prescriptions » que vs apportez, et dt j’ai eu un aperçu avec les courriels que j’ai lus.
Je ne sais (ms je le suppose!) si vs avez une « recette » pr vermifuger nos charmants petits amis (valable pr ns aussi d’ailleurs!). A défaut d’autre chose, je conseille à mes clients un hydrolat de santoline, auquel on ne pense pas tjs, très doux et plus facile à ingérer que l’hydrolat d’estragon. Il est dommage, là encore, que l’hydrolathérapie ne soit pas plus connue ni développée. Les traitements de fond par ce biais donnent de superbes résultats et permettent une durabilité de prises que n’apporte pas l’aromathérapie, plus restrictive ds ce sens. Avez-vs vs-même une autre solution à proposer?
Ds l’attente de vs lire
Bien cordialement
Sylvie Aspirot

6 octobre 2009
julien

@ Sylvie et tous :

Je me permets de répondre à ce fil de discussion : Pascal a eu la joie de se marier récemment et est donc absent pour l’instant… Patience donc pour ce fil car le spécialiste des animaux est en luuuune de mieeeel !!

26 octobre 2009
Marie-Cécile

Bonsoir
Un hasard m’a mené sur ce site, merveilleux je dois dire. J’ai le même problème que Céline : mon chat a des cystites à répétition avec des calculs.Est-ce que je pourrai l’aider en diffusant des HE???
Je suis allée la semaine dernière à une initiation à l’aromathérapie, et l’animateur a conseillé pour les femmes qui ont des cystites : sariette des montagnes 1ml – bois de rose 2ml – tea tree 2ml – palma rossa 2ml. Je me demande si la recette est valable pour le chat ??
Cordialement,

30 octobre 2009
Valérie

Bonjour,
Mon chat, un persan depuis cet été ne guérrit pas d’un coryza. Pourtant vacciné, et malgré les traitements continus dispensés par mon vétérinaire, il continu à éternuer de nombreuses fois dans la journée et à avoir les yeux qui pleurent sans arrêt. Avez-vous une solution avec les HE ? Je suis une fervente adepte des HE pour tous les petits bobos de la famille, mais pour le chat je ne sais pas quoi utiliser.
Merci d’avance.
Bien cordialement,
valérie.

15 décembre 2009
debora

bonjour,
je souhaiterais savoir quelles huiles peuvent aider mon chat qui souffre de problemes respiratoires, on pense a de l’asthme car il fait des crises, il tousse, suffoque et sa respiration est ensuite difficile plus precisement lorsqu’il expire.

merci d’avance
cordialement

Debora

17 décembre 2009
julien

@ debora :

J’espère que quelqu’un pourra vous répondre. En attendant, pas mal d’infos sur els recettes d’aromathérapie du chien et du chat dans le livre de Pascal Debauche :
Guide pratique d’aromathérapie des animaux de compagnie.

27 décembre 2009
nathalie

Bonjour, je me soigne régulièrement avec des huiles essentielles, j’ en applique sur mon dos et mes poignets, étant très câline avec mes chats, cela pourrais t-il les déranger ou même leur être nocif?

Merci d’ avance
Votre site est très instructif

28 décembre 2009
julien

@ nathalie :
Non pas de souci. Il n’y a pas d’application directe sur l’animal. Seule l’odeur risque de rendre votre chat trés rétif à vos caresses ;-)

28 décembre 2009
Lucie

Bonjour,

Ma chatte de 15 ans a des difficultés à marcher, je pense qu’elle a de l’arthrose. Excite t il une lotion à base d’huiles essentielles à appliquer ? car les anti-inflammatoire ne font pas grand effet.

Merci par avance,

1 janvier 2010
Pascale

Bonjour, mon chat de deux ans et demi fait des crises d’épilepsie. (deux en deux mois).Cela est très impressionnant et m’inquiète beaucou^p. Auriez vous un remède à me conseiller à base d’huiles essentielles ou autre produit naturel?
Merci d’avance pour vos conseils…
Et meilleurs voeux pour 2010…

1 janvier 2010
Sandra

Bonjour, j’ai une ptite puce de 7mois, qui viens d’avoir c’est premiere chaleur, et j’aimerai savoir si il existe des plante qui pourrait calmé son énervement!!!!
Merci d’avance:

Ps:et pour devancé les questions débile, pourquoi tu ne la fais pas stérilisé, bin tous simplement, je veux des ptis bout et ensuite une porté, je la ferais stérilisé!!!!
Merci d’évité tout comentaire,concernant se sujet!!!

5 janvier 2010
Pascale

Site très intéressant, bravo !

6 janvier 2010
nadege

Voila nous avons a la maison un chaton de 4 mois, depuis que nous l’avons nous avons devellopper une mycose, apparemment la teigne, nous serons fixer dans 3 semaines, j’aimerais savoir s’il il a des huiles essentielles anti fongique et anti bacterienne pour l’environnement, qui ne seront pas toxique pour le chats.
Il est apperement tres difficile de ce debarrasser de ce champignons, j’ai 4 enfants donc 2 en bas ages !
J’ai besoin de conseil svp merci !!

6 janvier 2010
pascal

@ Nadège

Bonjour et bonne Année 2010 à vous tous !
Les huiles essentielles sont de superbes antifongiques !! Et en plus les meilleures d’entre elles sont assez bien tolérées par la peau.
Tea tree 5% – Palmarosa 3% – Laurier noble 1% – Lavande aspic 1% – cannelle de Chine 0.2%
A intégrer dans un gel neutre (du type gel Aloe) ou dans une crème hydratante neutre ; appliquer localement, une fois par jour jusqu’à résolution.
Assurément une des meilleures manières d’apprécier le pouvoir des huiles essentielles !!
Bons soins, tenez-nous au courant !
Pascal

6 janvier 2010
pascal

@ tous ceux qui ont posé des questions récemment

Bonjour, et tous mes bons voeux pour cette année nouvelle
Je confie ici une réponse générale aux récentes questions posées sur des soins bien spécifiques à appliquer aux chats (contrôle des chaleurs, épilepsie, arthrose, …). Malheureusement, je ne peux vous conseiller un soin bien particulier, non que les huiles essentielles ne s’y prêtent pas, mais bien en raison de l’hypersensibilité du chat aux huiles essentielles. Au contraire du chien, et de bien d’autres animaux d’ailleurs, le chat n’est pas capable de métaboliser les huiles essentielles rapidement, ce qui peut occasionner des problèmes suite à l’accumulation de molécules aromatiques dans l’organisme. Dès lors, les administrations orales d’huiles essentielles sont souvent déconseillées.
Je vous conseille donc de vous orienter vers d’autres molécules issue de la phytothérapie, et il en existe de superbes également
Belle année à vous, à bientôt,
Pascal

12 janvier 2010
manganese

bonjour à tous,

je découvre les HE depuis peu,
et j’ai une petite question dont je ne trouve pas la réponse, la voici:

puis-je diffuser des huiles essentielles (par diffuseur électrique) sachant que j’ai un chat à la maison…. et qu’il ne peut pas sortir en extérieur… et que je ne voudrais pas qu’il lui arrive malheur!

sinon, un simple mouchoir avec quelques gouttes dessus, mis hors de sa portée, est-ce dangereux pour lui? j’ai essayé sur un mouchoir (dans une maison sans chat bien sûr!) et je trouve que l’odeur est déjà très prégnante.

Merci de votre aide!
et bonne année..

17 janvier 2010
julien

@ manganese :

La diffusion modérée (quelques quarts d’heure par jour) en présence d’un chat dans la maison n’est pas du tout risquée pour le chat. De toute façon, il s’éloignera de lui même des endroits qu’il jugera trop « saturés » en essences aromatiques, faites confiance à son instinct ;-)

18 janvier 2010
Cossa

J’ai fait une mixture avec 10ml huile d’amande douce, 5 gouttes HE de tea tree, 5 gouttes HE de lavandes et 3 gouttes HE de canelle, j’ai trouvé cette recette dans un guide des HE qui dit que cela convient comme anti-puces pour chat en lui en mettant un petit peu au niveau de la nuque, qu’en pensez-vous ? cela peut-il empoisonner mon chat (chatte de 2 ans), est-ce bon ou y a-t-il un risque pour le chat.
Merci pour votre réponse.

19 janvier 2010
pascal

@ Cossa
Bonjour !
La préparation en tant que telle me parait assez diluée que pour ne pas être trop toxique pour un chat. Cela dit, vous ne me dites pas d’une part quel type de cannelle vous utilisez (écorce, feuille ??), combien de gouttes vous devez déposer sur l’animal, ainsi que la fréquence du soin. C’est à l’aide de ces infos que je pourrai affiner ma réponse !
A très bientôt,
Pascal

21 janvier 2010
manganese

à Julien:

merci infiniment!

21 janvier 2010
Cossa

il s’agit de HE de feuilles de canelle, il est conseillé de pas en mettre plus de 10 gouttes au niveau de la nuque, 1 fois par mois.
Quel pourrait être le risque en cas de surdosage accidentelle, de quelle manière cela se traduirait-il et au bout de combien de temps. Si il y a le moindre risque je préfère continuer les dosettes vendues en pharmacie, mais j’aurai préféré une solution non toxique et naturelle. Merci pour vos conseils.

26 janvier 2010
Frédérique Accariès

Bonjour,
Mon chat, un chat des forêts norvégiennes, a dans la région de la mâchoire inférieure des déjections de puces dit un vétérinaire et de l’eczéma du au piqures de puces dit un autre vétérinaire. ça ressemble à des petits cylindres noirs de 1mm environ qui restent accrochés aux poils malgré malgré le brossage. De plus mon chat résiste quand j’essaie de les enlever avec les ongles. Comment dois-je faire pour le débarrasser de cela car il participe à des expositions et il peut être déclassé.
Merci pour ces informations qui me seront très précieuses.
J’utilise beaucoup d’huiles essentielles mais je n’ai pas encore essayé sur les chats.
Cordialement
Frédérique

29 janvier 2010
Adeline Demoulin

Bonjour,
je viens d’acheter un nouveau canapé (cuir et microfibre) mais il lui fait la fête malgré lui.
en sautant dessus, en s’en expulsant ou en cherchant une balle, des coups de griffe lacèrent le canapé.
auriez-vous un mélange et une technique qui ne fasse pas de traces et qui ne lui donne plus envie d’aller sur le canapé ? mais surtout qui ne lui soit pas nocif. merci d’avance

30 janvier 2010
Marc

Bonjour Pascal

J’ai bien lu vos précisions quand à l’impossibilité pour les chats d’assimiler les HE appliquées par contact.
Concernant un chat de 14 souffrant d’arthrose, une diffusion aérienne (diffuseur ou dilué dans la bouilloire d’eau posée sur mon poêle à bois) reste-elle envisageable, si oui quelle essence diffuser ?

Vous parler d’autres molécules issues de la phytothérapie, pourriez-vous préciser de quoi vous faites état ?

Merci
Cordialement

Marc

13 février 2010
Maud

Bonjour,

J’ai deux chats. J’ai pris connaissance du danger que pouvait réprésenter les huiles essentielles pour eux. Cependant, j’apprécie les brûleurs d’huile essentielle pour parfumer mon habitat. Est-ce également nuisible aux félins?

Merci

14 février 2010
ver

mon chat est envahi par des petits vers qui sont pas tres agreable ni pour liu ni pour moi car j en retrouve sur mes fauteils ou coussin auriez vous un remede contre ses parasite merci

16 février 2010
stine

Bonjour,
j’ai un chat et un nouveau né qui dorment dans la même chambre. Je voudrais placer un peu d’eau et huile essentiel d’eucalyptusse pour aider mon bébé à respirer; est ce nocif pour mon chat?
merci à vous
stine

16 février 2010
pascal

@ ver,
Bonjour !
Je dois être bref et rigoureux avec vous : s’il vous plait, vermifugez votre chat avec un vermifuge classique (comprimés sécables, pas forcément appétents c’est vrai, mais qu’on peut intégrer dans une boulette de viande ou un peu de crème fraîche); ces vermifuges sont très actifs, très peu nocifs et fort bon marché !
Prenez également attention au mode de vie de votre chat: est-il souvent parti en dehors de votre domicile ? si oui, pensez à le vermifuger très régulièrement, c’est-à-dire une fois par mois ! Car les vermifuges sont très vite éliminés par l’organisme, et il est tout à fait possible que votre animal se réinfeste 2 jours après son traitement !
Belle journée à vous,
Pascal

16 février 2010
pascal

@ Maud,
Bonjour à vous,
Aucun danger à envisager une diffusion d’huiles essentielles dans un environnement où vit un ou des chats. Au contraire même !!
Cela dit, pour lui et pour vous, c’est peut-être le mode de diffusion qui est le moins approprié : brûler une huile essentielle n’est en effet pas conseillé. Tâchez donc de déposer un lit d’eau sur votre brûle parfum (si c’est techniquement possible, bien entendu !), ou envisager des systèmes de nébulisation à froid, comme la diffusion ultrasonique, pour laquelle PRANAROM offre divers modèle super-efficaces !
A tout bientôt, merci de votre visite sur notre blog !
Pascal

16 février 2010
pascal

@ Marc,
Bonjour,
La diffusion aérienne d’huiles essentielles à orientation articulaire n’a pas lieu d’être, car les effets attendus seront très minimes. La voie privilégiée reste le massage. S’il ne faut en considérer qu’une, ce sera celle d’Helichryse italienne, pure, en fricion en regard de l’articulation considérée.
Cela dit, il est important d’offrir à votre chat un complément alimentaire enrichi en chondroprotecteurs (glucosamine, chondroitine, …) et en extraits de plantes reminéralisantes (ortie, prêle, …), voire de lui faire boire un solution contenant du silicium organique
Belle journée à vous,
Pascal

16 février 2010
pascal

@ Stine,
Bonjour à vous,
Mon commentaire rejoint la demande de beaucoup d’autres d’entre vous. Oui, il est possible de diffuser des huiles essentielles en présence d’un chat. Dans votre cas particulier, privilégiez l’Eucalyptus radiata, moins asséchant des muqueuses respiratoires que l’Eucalyptus globulus. Mieux encore, combinez le radiata avec d’autres huiles à profil voisin mais non identique (niaouli, saro, ravintsara, …)
Bien à vous,
Pascal

5 mars 2010
nali

bonjour, je suis vraiment déçue que malgré la première mise en garde pour laquelle je vous remercie vous continuez à indiquer des « recettes » vraiment dangereuses pour les chats ,
toutes les huiles ess à phénols ex clou de girofle ou celles qui provoquent des effets secondaires de phénols comme le cannelier et les huiles ess à cétones sont à PROSCRIRE chez le chats
eucalyptus radiata ne pose pas de problème en diffusion très ponctuelle mais l’eucalyptus dives c’est une autre histoire, à ne jamais utiliser chez le chat
la » recette » d’anti puce pour chaton avec anis étoilé , giroflier et 60 % d’alcool est vraiment un danger pour la santé du chat
certaines huiles ess sont insectifuges mais aucune n’est vraiment insecticide
il existe une huile végétale – l’huile de neem qui contient une substance insecticide azadirachtine qui a possiblement les propriétées insecticides contre les puces, des études sont en cours ….

pour la personne qui parle d’utilisation de sariette de montagne , NON , JAMAIS pour les chats

je copie ici le courrier que j’ai adressé à Pascal Debauche concernant son livre

Attn. Pascal Debauche

Bonjour,

j’aimerais vous confirmer l’avis d’un véterinaire spécialisé aussi en aromathérapie que l’utilisations des huiles ess à phénols et cétones doit être proscrite chez le chat sous toutes les formes , vu aussi que l’utilisation externe peut facilement devenir interne par léchage

le chat , contrairement au chien ne possede pas l’enzyme glucuronyl transferase et ne peut éliminer les toxines tels que carvacrol, thymol, eugénol

les cétones peuvent très rapidement avoir chez le chat l’effet neurotoxique donc l’utilisation de salvia officinalis et mentha pulegium – les deux huiles NT+,AB+ peut avoir des consequences très graves
votre recette d’anti puce n’est pas applicable pour les chats et représente un réel danger pour eux

merci d’en tenir compte et faire une rectification dans votre livre dès que possible

on utilisant les phénols et les cetones pour les chats on se rapproche de l’utilisation qui a été faite avec un anti puce pour chiens contenant la permethrine sans problème pour les chiens mais mortelle pour les chats

concernant votre recette tiques qui elle aussi contient le cinammomum verum donc inutilisable chez le chat je vous prie de lire ce qui suit

il est préferable de ne rien mettre sur une tique et la retirer avec un crochet qu’on trouve en pharmacie ou si on ne l’a pas avec une pince sans rien mettre dessus au préalable , desinfecter après
en preventif – le produit à utiliser doit être un anti acarien , mais adapté aux chats est ça c’est vraiment important

je cite

 » Retirer la tique immédiatement.

Important: Si vous avez une blessure aux doigts ou si vous vous rongez les ongles, mettez un gant en caoutchouc (fin) avant de retirer la tique sur vous, vos chats ou vos chiens. Pourquoi? le sang contenu dans le ventre de la tique ne doit pas toucher votre blessure. Il peut en effet arriver qu’une personne inexpérimenté/e perce le ventre de la tique. Lavez-vous bien les mains après tout contact avec une tique.

Pas d’éther, ni autre produit, car la tique anesthésiée pourrait régurgiter aussitôt et accroître le risque d’infection.
Prenez une pince fine ou pince à épiler (non coupante) .
Pincez la tique au niveau de sa tête(pas du ventre) le plus près possible de la peau
Tirez droit sans faire de mouvements de rotations jusqu’à ce que la tique se détache ce qui peut prendre 60 secondes. Ne lâchez pas.

Après l’extraction, une bonne désinfection s’impose. »

le lien sur le site d’où vient la citation

http://www.tiquatac.org/1_3.htm

je compte sur votre compréhension de conséquences graves pour les chats suite à l’application de recettes contenues dans votre livre
merci d’avance
Cordialement

6 mars 2010
nali

pascal, je viens de relire vos dernières réponses où vous mettez l’accent sur le danger possible d’emploi de certaines huiles ess pour les chats ainsi que votre indication très raisonné de donner un vermifuge classique et je vous dis un grand merci pour cela

j’utilise les huiles ess pour moi depuis bien longtemps et j’apprécie vraiment leurs bienfaits mais quand je dois utiliser un anti puce c’est la pipette que je prends chez le véto même si je sais que c’est loin d’être idéal et surtout un nettoyage quotidien avec l’aspirateur, lavage du sol avec l’eau très chaude additionné d’huile de neem que j’ai solubilise avec la lécithine de soja, lavage très fréquent de tous les tissus
on peut utiliser l’huile ess de lavande vrai , pas aspic car contient du camphre, en tant qu’insectifuge dans l’environnement du chat, l’huile de neem aussi semble efficace

quelques astuces

pour éloigner les chats le vinaigre blanc et aussi l’huile ess d’agrumes , dont ils n’aiment pas l’odeur ou juste les zestes à déposer dans les endroits concernés

éliminer l’odeur – bicarbonate de soude

pour Frederique et son Norvegien , les points noirs sur le menton sont souvent les points d’acné féline, il ne faut pas gratter mais nettoyer avec une solution adapté comme par ex la bétadine diluée

la personne qui posait la question concernant le corryza – dans ce cas l’homéopathie peut vraiment aider en plus du traitement habituel
vous pouvez trouvez les informations dans la thèse vétérinaire de Magali Fereoul

concernant la teigne – pour s’en débarrasser vraiment il faut un traitement adapté pour les chats , le plus efficace c’est i….ol, qui sera prescrit par le vétérinaire et surtout traiter l’environnement avec une solution anti fongique et bougies spécifiques,
les huiles ess peuvent compléter ce traitement surtout pour l’environnement ,
j’ai lu une étude intéressante sur les bons résultats obtenus avec palmarosa

la cystite – la sariette de montagne peut être pour nous mais jamais, au grand jamais pour les chats
et si vous aviez déjà eu la cystite vous sauriez que ça fait très, très mal donc ne laissez pas votre chat souffrir et cherchez la cause et le traitement approprié avec votre véto, la cystite peut avoir des causes diverses et le traitement en dépendra ( ex bacterienne – donc antibiothérapie et là il faut aussi penser à demander une analyse d’urines pour connaitre le germe
il existe un traitement complémentaire possible en phyto et homéopathie

8 mars 2010
nali

Bonjour,
je voudrais mettre l’accent sur le véritable danger d’utilisation de la recette donnée pour un chaton de 3 semaines donc pesant approx 400 grammes, utiliser cette préparation peut lui être fatal, l’anis étoilé (trans anethol – la même molecule que dans le pastis) est formellement contre indiqué chez les bébés et enfants et à plus forte raison pour un chaton de 400 gr
d’autre part l’utilisation d’alcool est contre indiqué chez les chatons et à éviter chez les chats en général
J’ai contacté Pascal D en Octobre 2008 et il a admis qu’au moment d’écriture de son livre il ne connaissait pas la particularité de chats face à l’élimination de produits toxiques pour eux, je pense qu’il serait bon qu’il le dise clairement ici que les recettes de son livre ne sont pas adaptables aux chats
Pranarom dit d’avoir une approche scientifique , en lisant ces recettes les gens,même un vétérinairen ou futur vétérinaire écrivant une thèse pourrait penser
qu’on peut faire confiance à l’exactitude d’informations données et là reside un véritable danger
On peut faire une erreur, se tromper mais ce qui est grave c’est de continuer à diffuser des informations erronées
Cela peut conduire au fait que dans d’autres livres , comme par ex Le Guide d’Aromathérapie de G Gérault – préface Dominique Baudoux on trouve des recettes totalement inadaptés aux chats , qui eux sont mis au même niveau qu’un chien de 20 ou 30 kg ou un cheval de 500 , même dosage pour tous !!!
Soignons nous par l’aromathérapie , faisons le pour les bovins, chevaux, les chiens avec des molécules et dosages adaptés et tant qu’aucune étude expérimentale suffisamment sérieuse sur un nombre permettant de donner un avis d’innocuité n’a pas été faite n’employant pas pour eux ce qui peut les rendre malades voir pire

8 mars 2010
nali

il manque le mot chats à la fin de ma dernière phrase, les études disponibles concernent surtout les animaux de rente ,
il y a la possibilité d’obtenir les informations sur les cas de toxicité provoqués par les huiles essentielles auprès de Capaouest à Nantes ou CNITV à Lyon

28 mars 2010
Rébecca

Bonjour,

Je viens d’acquérir un petit diffuseur d’huiles essentielles à diffusion par ultrasons, que j’utilise très fréquemment depuis deux jours. Je ne mets généralement que deux à cinq gouttes d’huiles essentielles dans le diffuseur car il est petit (contenance réservoir: une petite tasse à café remplie à ras bord). Toutefois, je suis inquiète des effets négatifs que la diffusion pourrait avoir sur mon chat: la diffusion lui est-elle néfaste? Si non, y a-t-il des huiles essentielles à ne pas utiliser? Enfin, est-il sensible aux ultrasons???
Si vous connaissez les réponses à ces questions je vous serais reconnaissante de m’en faire part…

6 mai 2010
LANGLAIS

Je lis que bcp de personnes ont des chats atteints de cystite ou/et de calculs ! Ces personnes font faire de multiples analyses… Ont-elles pensé à la qualité de la nourriture qu’elles donnent à leurs chats ??? Il faut leur donner une alimentation saine, achetée chez les vétérinaires et surtout pas celle des supermarchés !! De nombreuses clientes à moi en ont fait l’expérience ! Cette nourriture saine revient en apparence + cher, mais en fait le chat en mange bcp moins et en plus on évite les visites chez le vétérinaire pour des problèmes rénaux… Donc, on s’y retrouve. J’ai « sauté le pas » bien que j’ai maintenant 4 chats et tous sont en super forme avec un poil magnifique ! C’est comme pour les humains : si on mange de bons produits, on se porte forcément mieux !
A bientôt
Brigitte

17 juin 2010
Claudia

Bonjour Pascal,

Pourriez-vous me conseiller le traitement de la teigne en précisant le nombre des goûtes des HE (pas le %) ?
Cela fait 3 mois que je soigne mon chat avec tous les médocs et bains possibles qui m’a préscrit le véto. Il y a 15 jours on l’a tondu complétement. C’est très traumatisant tous ces traitement comme pour lui pour moi aussi… Et j’ai bien peur qu’après un moment ça devient toxique aussi.
Merci beaucoup

Claudia

2 juillet 2010
Babeth

Bonjour,

(je ne sais dans quelle rubrique noter ma ?…alors pq pas « animaux »)

Auriez-vous un conseil pour éloigner les fourmis et les mites alimentaires?
Elles ne semblent pas détester la lavande.

Grand merci

9 juillet 2010
julien

@ Babeth :
Il faut pour cela privilégier les huiles essentielles qui contiennent des phénols méthyl-éthers : basilic, anis étoilé… avec éventuellement une petite pointe de clou de girofle qui contient de l’eugenol.
On peut badigeonner les endroits à fort passage ou laisser un papier absorbant imbibé à cet endroit.

15 juillet 2010
Bea

Bonjour,
J’ai deux chats qui ont des puces, je vaporise du Baygon dans mon appartement et mes deux chats ont étés traités au frontline. Neammoins, je préfère de loin une solution plus bio, je vaporise donc tous les soirs un mélange de 10 grouttes de HE de lavande avec 1 litre d’eau sur toutes les surfaces en tissus ( tapis, arbres à chat, notre lit, coussin des chats et tous les endroits ou nos chats aiment se poser) de plus j’ai mis dans toutes mes armoires un coton avec 2-3 gouttes d’HE de lavande, question que les puces ne stagnent pas dans mes habits.
Je me demande si ce n’est pas dangeureux pour mes chats.
Car je dois avouer que je ne les ais jamais traités contre les puces, et la je pensais mettre de régulièrement de façon préventive une goutte ou 2 de HE de lavande sur leur colier et continuer à vaporiser régulièrement mon appart du mélange 10 gouttes HE et 1/l d’eau.
Qu’en pensez vous? est-ce nocif pour mes chats, est-ce réelement utile pour me débarasser des puces, et quand j’en aurais plus, serais-ce utile comme prévention?
Merci pour vos conseils avisés
Bea

18 juillet 2010
Sylvie Hampikian

Bonjour,
Je suis vétérinaire et pharmaco-toxicologue et m’intéresse tout particulièrement aux actifs naturels, incluant les huiles essentielles. Ce sont des actifs extraordinaires, certes, mais à réserver aux espèces qui les métabolisent correctement et chez qui elles ont été étudiées : espèce humaine, chien, bovins, chevaux. Toute espèces confondues, on ne doit jamais les employer chez les jeunes individus, car leur foie est immature. Le chat conserve un foie immature toute sa vie (il est faux de dire qu’il ne métabolise pas les HEs, mais il les élimine incomplètement à cause d’un déficit enzymatique -absence de glycuronoconjugaison- qui suffit à le rendre particulièrement sensible à leur toxicité). Leur usage est si délicat et limité chez le chat, que la prudence impose d’en PROSCRIRE TOTALEMENT L’USAGE EN AUTOMEDICATION dans cette espèce. Par précaution, on doit étendre cette interdiction aux espèces chez qui le métabolisme des HEs et leur profil pharmaco-toxicologique sont mal connus : furet, hamster, cobaye, lapin…
En outre, LA DIFFUSION D’HUILES ESSENTIELLES EN PRESENCE DE CHATS ET DE NOURRISSONS EST A PROSCRIRE ABSOLUMENT. Cette précaution doit être étendue aux jeunes enfants (jusqu’à 5 ans environ), femmes enceintes, sujets asthmatiques, personnes âgées ou fragiles à motricité réduite (ne pouvant sortir de la pièce en cas de gène. Et pour les animaux en général : tout animal en cage se trouvant dans la pièce(oiseau, hamster, lapin…), toute femelle gestante ou allaitant ses petits, tout jeune animal (y compris chiot). Lorsque vous diffusez une huile essentielle dans une maison où vivent des animaux en liberté, y compris des chiens, veillez à ce qu’ils puissent sortir de la pièce concernée en cas de gène.
Je suis parfaitement d’accord avec les interventions de Nali et je suis très surprise que Pascal avoue qu’il ne connaissait pas le métabolisme du chat avant d’écrire son livre. D’une part, c’est surprenant car cette spécificité fait parti du B.A.BA de le connaissance de cette espèce. D’autre part, cela relève d’un manque de prudence, car un tel ouvrage, mettant en jeun la santé des animaux, aurait du être relu par un ou plusieurs expert(s) (vétérinaires naturopathes).

18 juillet 2010
Sylvie Hampikian

Je voulais ajouter qu’il existe d’autres remèdes naturels sans danger pouvant être employés chez le chat, notamment les fleurs de Bach, les macérats glycérinés de bourgeons (gemmothérapie) et les hydrolats (eau florales).

22 juillet 2010
Pascal

@ Sylvie,

Bonjour à vous !
Je tiens d’abord à vous rassurer : j’étais parfaitement au courant du déficit du chat en glucuronyltransférase, et donc à sa grande difficulté à métaboliser des molécules comme les terpènes aromatiques, avant et durant l’écriture de mon ouvrage. La particularité du chat fait d’ailleurs l’objet d’un chapitre de ce livre. L’article original portant sur les chats mentionne d’ailleurs cette malheureuse particularité du chat. Les interventions de Nali avaient pour but de mieux spécifier dans le formulaire que certaines potions ne pouvaient pas être envisagées chez le chat, notamment les fomules anti-puces, ce que j’ai entériné, et j’ai informé Nali que la prochaine édition du livre mettra mieux en garde l’utilisateur vis-à-vis de la restriction de certains protocoles aux seuls chiens.

Lapin, poule, dindon, gris du gabon, canari, chat, chien, …. voici une liste non exhaustive d’espèces pour lesquelles des soins aromatiques ont été prodigués avec grand succès, et cela en utilisant plusieurs vecteurs galéniques et/ou modes d’administration. Vous tous qui lisez ces lignes ne devez certainement pas en tirer la conclusion FAUSSE que tout est possible avec tous les animaux (oubliez l’ingestion chez l’oiseau de volière, alors qu’elle est très possible chez la dinde et la volaille en général !). D’autre part je vous concède volontiers le manque de donnés pharmacocinétiques décrivant le devenir métaboliques de composés aromatiques chez les espèces que vous citez. Mais, en près de 20 ans de conseils, jamais on ne m’a annoncé de drame issu de l’usage d’huiles essentielles chez des animaux en général. Car en réalité, on ne dispose pas non plus de données consistantes sur la clearance des huiles essentielles chez le bovin ou le cheval, alors que des centaines de produits de soin leur sont consacrés selon divers modes d’administration.

Vous mettez en exergue l’extrême prudence à adopter lors de l’utilisation d’huiles essentielles chez des groupes d’utilisateurs très sensibles (très jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées, etc, ..) et vous avez foncièrement raison ! Pourtant, nous relevons souvent le défi de justement mettre à disposition de ces groupes des produits finis prêts à l’usage, et dont la composition prend toujours en compte le statut particulier des groupes ciblés. C’est ce qui différencie des ‘vendeurs d’huiles’ et une entreprise qui véhicule une expertise reconnue en matière d’extraits aromatiques.
Prenons un exemple : soigner un coryza en diffusant de l’Eucalyptus globulus pur à 15 cm du museau d’un chat, cela n’a pas de sens; par contre, envisager un mélange de ravintsara, eucalyptus radié et niaouli déposé dans un bol d’eau chaude, ou diffusé par diffusion ultrasonique dans un endroit relativement confiné (débarras, buanderie, ..), cela est nettement plus convenable.

Enfin, de nouveau d’accord avec vous pour envisager des thérapies très douces (fleurs de Bach …) en première instance, mais vous admettrez probablement leurs limites si vous devez procéder au soin d’une teigne, d’une otite externe, d’une verrue ou d’une blessure.

Merci encore pour vos avis et conseils, à bientôt,
Pascal

22 juillet 2010
anonymous

J’ai trouvé tous ces commentaires très intéressants.

Mon chat a des toux très bizarres depuis quelques temps, il semble qu’il ait attrapé le coryza, ce qui ne serait pas étonnant, car des chats domestiques redevenus sauvages vivent près de chez nous.
On a mis des huiles essentiels dans l’endroit où il dort, en spray, mais il déteste les odeurs et il a fuit partout… C’était ce produit.
http://www.cocooncenter.com/Phytosun-Aroms-Esculape-Spray_4505375.html
Le pauvre, avec son odorat hyperdévelopé, ne savait plus où se mettre. Du coup, j’ai aéré la pièce pour enlever le gros des odeurs…
Maintenant, je sais que l’Eucalyptus radiata en diffusion aérienne est plus adapté que ce que j’avais mis au départ, un mélange pour les humains combinant eucalyptus, lavande, et, ce qui m’inquiète, du citral et du camphre ???!!!! je n’étais pas du tout au courant…

On lui a aussi donné des granules homéopathiques pour la toux qu’il n’a pas du tout aimé.

Qu’en pensez-vous ?

24 juillet 2010

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis complètement néophyte en matière d’huiles essentielles.
On m’a conseillé un guide de l’aromathérapie et l’idée d’expérimenter divers mélanges m’emballait.

Mais voilà : je possède un chat et je viens d’apprendre qu’il existe un danger réel pour nos amis les félins. Du coup j’hésite beaucoup à me lancer !

Puis-je quand même utiliser un diffuseur électrique (à micro-diffusion) ?
Si oui pouvez-vous me soumettre des huiles que les chats supportent (mieux) et qui réduisent le facteur risque ?

Merci d’avance !

30 juillet 2010
julien

@ jpv 56 :
Ce n’est pas que les chats ne « supportent » pas les huiles essentielles. Ils ne peuvent pas les synthétiser.
Pour la diffusion indirecte, dans une pièce aérée normalement, il n’y a pas d’incidence reconnue sur votre compagnon si vous diffusez des huiles essentielles adaptées et totalement inoffensives comme la lavande vraie, le citron, le petitgrain bigarade, etc…
Il faut juste éviter par mesure de précaution que votre chat ne soit en contact direct avec les molécules diffusées.

30 juillet 2010
julien

@ anonymous :

Vous avez mis votre chat en contact direct avec des huiles essentielles. Evitez le contact direct. Ce n’est pas son odorat mais son métabolisme qui n’est pas adapté aux molécules aromatiques.

Pour l’info : citral et camphre sont des molécules contenues naturellement dans les huiles essentielles du mélange que vous citez. C’est la loi qui impose de les mentionner dans la liste des ingrédients mais elles ne sont pas toxiques quand elles sont à l’état naturel dans les huiles essentielles.

30 juillet 2010
nali

julien , dire qu’une molécule n’est pas toxique car en état naturel dans une plante ou son extrait est faux et donner des telles affirmations dangereux
le camphre est absolument à éviter chez les chats et sous toutes ses formes, dans le produit cité c’est cinnamomum camphora mais aussi d’autres composants ex mentha arvensis, eugenol non adaptés aux chats

30 juillet 2010
nali

j’ajoute .. cinnamomum camphora ne contient pratiquement pas de camphre mais par ex romarin à camphre en contient beaucoup , dans ce produit c’est surtout eugenol
qui est toxique pour les chats

14 août 2010
Loulie

Bonjour,
Pouvez vs m’aider??? Notre Mimine est très stressée. Depuis petite, elle était peureuse mais depuis qqs mois, elle se léchait bcp au point d’arracher ses poils au niveau du bas du ventre. On a fait des travaux à la maison et depuis, tt cela s’est accentué, elle a même des petites plaies, elle est + distante, + nerveuse. On a du felways depuis 3 mois maintenant mais ce n’est pas très efficace.
Pouvez vs me conseiller qq chose….
merci

17 août 2010
nali

je pense que tout d’abord il faudrait chercher la cause de son stress, par ex comment vous la nourrissez, en libre service ou pas, combien de repas par jour, jouez vous avec elle suffisamment, sort elle sinon avez vous crée un environnement adapté, donc arbre à chats, cachettes etc, avez vous éliminé l’hypothèse d’une possible allergie aux puces
il y’a un complément alimentaire à base de caséine – le Zylken chez le véterinaire ou equivalent en pharmacie Seriane qui aide bien et n’a absolument aucune contre indication et en homéopathie c’est le Sedatif Nerveux – de lab Boiron, la formule véterinaire est en gouttes

je ne pense pas que les huiles ess soient vraiment adaptés dans ce cas là pour les chats alors que pour nous elles le sont , comme par ex h ess de mandarine, petit grain bigarde, ou encore marjolaine ( pour nous, pas pour les chats)
éventuellement une diffusion de lavande vraie – pas aspic , quelques minutes à l’intervalle de 2 h et en laissant au chat la possibilité de sortir de la pièce, mais ça juste en complément , pas en soin principal

et consulter un véto comportementaliste si pas de résultats

19 août 2010
Pascal

@ Loulie,

Bonjour !
Nali vous a offert une réponse complète, argumentée et pleine de sens ! Que rajouter de plus ?
Pas grand chose, à vrai dire !
Je ne vois pas pourquoi vous avez utilisé du Feliway, qui est sensé éloigner les chats de zones de la maison où on ne veut pas qu’ils se rendent. Vous ne nous dites pas non plus si votre chatte est exclusivement maintenue en intérieur, ou si elle se promène également en extérieur ; enfin, est-elle stérilisée ?
Enfin, pour compléter l’info de Nali, je sais d’expérience l’efficacité de la lavande (une goutte pure sur le haut du crâne en friction) comme antistress. Vu tout ce qu’on sait maintenant sur la difficile métabolisation des huiles essentielles par les chats, n’appliquez pas cette goutte de lavande tous les jours, mais plutôt tous les 3 à 4 jours.
Par contre, envisagez également le macérat glycériné de bourgeons de figues (exigez un macérat mère, et pas une dilution au dixième !!!!). C’est très bon (même et surtout pour nous d’ailleurs!!!), et deux gouttes par jour suffisent pour le chat !

tenez-nous au courant, bonne chance à vous !
Pascal

19 août 2010
Marie-France

Bonjour Pascal,

J’ai une chatte de près de 20 ans (et oui…) qui a attrapé un virus dernièrement non mortel mais dangereux pour les complications qu’il peut entraîner. Charlotte (c’est son nom) est en traitement avec toutes les précautions qui s’imposent vu son âge, mais j’aimerais aider son système immunitaire devenu déficient au moyen d’un hydrolat de ravintsara. Comment dois-je m’y prendre?…
Par voie interne et/ou externe?… La posologie sans risque?… Durée de son utilisation?…
Merci de me répondre car je ne veux pas faire de « bêtise ».
Bien cordialement,
Marie-France

NB: j’utilise quasi quotidiennement vos H.E.pour toute la famille et la maison; c’est vraiment super, je tenais à vous le dire.

20 août 2010
julien

@ nali :
Vous avez raison je me suis mal exprimé dans ce commentaire ci dessus. Je veux dire que ces molécules ne sont pas des ingrédients à part entière dans la formule, que ce sont des constituants naturel d’un ingrédient qui est dans ce cas ci une huile essentielle. Il est clair que ces molécules sont néanmoins actives et doivent être évitées pour les sujets sensibles.

22 août 2010
nali

Pascal, le Feliway n’est pas utilisé en tant que répulsif , c’est « un produit qui reproduit certaines propriétés apaisantes des phéromones faciales  » dites phéromones d’amitié, par ex quand on introduit un nouveau chat on peut utiliser un gant de toilette et frotter à côté de la bouche puis le présenter à l’autre chat, là on prend les phéromones naturelles en « synthétique » c’est le Felifriend , le Feliway est utilisé souvent avec succès lors d’un petit stress mais pas toujours suffisant .
Utiliser le macérat de bourgeons est une très bonne idée je pense, il y’a aussi le tilleul ou complexe tilleul- fiquier

23 août 2010
Pascal

@ Nali et Loulie,

Autant pour moi, nali ! je vous avoue que je n’ai jamais touché un seul flacon de Feliway, mais lorsque le produit est sorti sur le marché, j’ai vraiment pensé que c’était un mélange de phéromones spéciales qui était répulsif pour les chats ! Et bien non, c’est quasiment le contraire !! Ma question à Loulie est donc sans aucun fondement !! Me voilà donc plus riche d’une information
A bientôt à vous tous,
Pascal

24 août 2010
fred

bonjour,

Tout d’abord, bravo pour votre site.
J’ai un chaton de 3 mois maintenant, qui est envahit de puces… De ce fait, je pense que l’environnement est egalement infesté car je suis regulierement piqué par les puces..
Nous donnons un bain a notre chats tous les deux semaines environs dans le but de lui enlever le maximum de puces (une cinquantaine par bains). Nous utilisons un savon 0%.
Néanmoins elles reviennent tout le temps… Je ne suis pas adepte des produits chimique type frontline et compagnie.
Par conséquent, apres avoir parcourus le net, j’ai elaborer la recette suivante :
– 3 gouttes d’huiles essentielles de lavande, arbres a thé, menthe poivrée, citron et girofle, accompagné de 3 cuillere a soupe de vinaigre dans 500ml d’eau. Je diffuse 2 sprays sur le chat et je masse ensuite. Je diffuse egalement sur les tissus (canapé, lit, vetements) dans le but d’eradiquer au maximum l’environnement. Enfin concernant les lattes de parquet, j’utilise un produit anti acariens pour traiter.

Je renouvelle toutes les semaines, sauf pour le chat, car je pense qu’il en absorbe quand il est sur le canapé.

Pouvez vous me dire si ce que je fais est nuisible pour le chat? Merci d’avance

Fred

27 août 2010
Béatrice

Bonjour,
Merci pour ce site très intéressant.
Le problème de mon chat de7 ans est une gingivo-stomatite chronique à calicivirus (confirmé par PCR) depuis un an, qui lui cause une inflammation très importante des gencives, qui saignent spontanément et sont gonflées, surtout d’un côté, et le font beaucoup souffrir apparemment.
Le traitement du vétérinaire, prescrit à vie depuis mars, comportait une séquence d’antibiothérapie de 10 jours tous les 2 mois et 1 comprimé de cortisone 2 fois par semaine. Malheureusement depuis mai il a fallu passer aux injections de cortisone retard d’abord renouvelée après 3 mois, puis 2 mois, car il souffrait visiblement, s’alimentait difficilement (même la viande en très petits morceaux ne passait plus) et ne se toilettait plus.
J’ai cherché tous les autres possibilités de médecine douce qui pourraient l’aider à lutter contre cet horrible virus et si possible éviter la cortisone et ses graves effets secondaires.
Mais j’ai préféré retourner chez le vétérinaire avant-hier pour lui faire refaire une injection car malgré tout il souffrait de nouveau beaucoup apparemment, malgré des essais avec de l’extrait de pépins de pamplemousse, de la propolis, des oligoéléments (cuivre or argent et germanium)…Mais peut-être n’en donnais-je pas assez ne connaissant pas bien les doses adaptées pour un chat…

Connaîtriez-vous un traitement à base d’HE non toxiques ou d’hydrolats (je viens d’acheter de l’hydrolat de laurier noble, de menthe poivrée, et de l’eau florale de cassis, car j’ai lu et entendu que ces produits pouvaient avoir une action dans ce cas et étaient compatibles avec une utilisation locale dans la bouche d’un chat.

N’existe-t-il pas d’hydrolats à action anti-inflammatoire, cicatrisante, antalgique et surtout anti-virale et anti-bactérienne ??
Un très grand MERCI d’avance pour toute aide au niveau des doses utiles et non toxiques ou sur la voie d’administration des produits que j’ai déjà achetés, ou d’informations sur d’autres produits plus efficaces si vous en connaissez.

30 août 2010
nali

Béatrice, j’ai une chatte d’ approx 9-10 ans , adoptée il y a 3 ans, elle avait une gingivite chronique, après un essai de traitement homéopathique( PVB gingivite), EPP, Propolis , bourgeons de cassis etc puis cortisone retard et sans amélioration véritable on a pris la décision assez rapidement d’extraire les dents, pour elle 12 au total, 2 jour après elle a mangé normalement, plus de gingivite, ouf …, ce résultat n’est pas aussi bon chez tout les chats car parfois il y a des récidives et ça il faut le savoir mais de toute façon c’est la seule solution qui existe actuellement avec le plus de chances de donner une vie normale au chat souffrant de cette maladie, faire les piqures de cortisone ou le donner oralement n’est pas bon du tout à long terme, ni pour le chat ni pour votre porte monnaie.
je vous donne un lien vers une thèse vétérinaire
http://wwwbibli.vet-nantes.fr/theses/2002/mesnard2_117/part2.pdf
vous pouvez aussi consulter les infos sur le site de dentisterie vétérinaire – eugenol où le sujet de la gingivite chronique est traité, cela m’a beaucoup aidé dans la prise de décision mais déjà j’étais confiante dans le conseil de mon véto que je connais depuis longtemps et qui regarde vraiment l’intérêt du chat …
la gingivite fait beaucoup souffrir ….
je ne pense pas que les huiles ess soient une solution dans ce cas là, peut être juste ponctuellement avant le traitement final et aux doses vraiment très adaptées, là Pascal te dira je pense

31 août 2010
Béatrice

Merci Nali pour ta réponse,
mais mon chat est atteint de stomatite principalement et mon vétérinaire pense que dans son cas cela ne réglera pas le problème.malheureusement..
Il est vrai que je me pose des questions car il ne semble pas avoir jamais fait de radios dentaires à mon chat à moins qu’il ne les aie pas facturées ..
Il avait pratiqué d’abord une cautérisation à l’aide d’un produit dont je ne me souviens plus trop le nom (acide trichloroacétique je crois) et institué le traitement avec antibios tous les 2 mois et cortisone en cachet 2 par semaine + du laroféron (interféron humain dilué à mettre dans la bouche tous les jours.

Au début cela allait mieux mais c’est revenu au bout de 3 mois d’où les injections…
Actuellement depuis la dernière injection il semble mieux, je lui redonne 15 jours en avance son traitement antibiotique et je lui vaporise de l’hydrolat de laurier dans la bouche + ou – comme je peux car il n’a pas trop envie d’ouvrir la bouche.
Il ne bave plus en tous cas pour le moment, il mange correctement la viande queje lui donne mixée en petites bouchées, des croquettes et de la pâtée de temps à autres. Il ne maigrit pas vraiment et se porte plutôt bien. Il n’ a plus sa mauvaise haleine ou très peu.
Donc je vais attendre la fin du traitement antibio pour lui redonner propolis et extrait de pépins de pamplemousse . Le laurier semble le soulager à mon avis bien qu’il ait horreur du pchitt…!
Je vais lire le lien que tu me donnes sur l’école vétérinaire.
Le forum Eugénol, très intéressant, je l’ai déjà bien parcouru précédemment.
Je me demande s’il ne vaut pas mieux consulter un spécialiste en dentisterie animale qui soit bien équipé (moderne) plutôt qu’un vétérinaire non spécialisé mais je ne sais pas où en trouver (région parisienne) et j’ai peur de froisser mon véto…!
Qu’en pensez-vous ?
Je suis toujours preneuse de recettes d’hydrolathérapie et phyto aussi (je crois moins à l’homéopathie à vrai dire)

31 août 2010
nali

Béatrice, je pense qu’il serait vraiment très utile d’avoir un autre avis et si possible d’un vétérinaire spécialisé en dentisterie qui pourra faire des radios dentaires si besoin,
je suis dans le Sud depuis plusieurs années donc je n’ai plus trop de références dans la région parisienne mais je pense que pa

31 août 2010
nali

oups , j’ai appuyé trop tôt donc je continue

je pense que par la clinique spécialisé chats qui est dans le 12 ème tu peux avoir des adresses ou encore par l’Ecole Vétérinaire

la stomatite fait partie de la pathologie gingivo-stomatite et le traitement est semblable

je te donne un autre lien que peut être tu as déjà consulté

http://www.chatsnoirs.com/rubrique,calicivirus-felin,1130474.html

11 septembre 2010
atlanta

Bonjour,
mes 2 chats (sacres des Birmanie) ont des puces dont je n’arrive pas à me débarrasser malgré l’utilisation de frontline combo régulière voir même de capstar pour tuer les puces qui étaient sur eux malgré le frontline
J’ai trouvé sur différents sites une « recette » antipuce:
dans un pulvérisateur de 200 ml, mettre 5 gouttes d’ HE de menthe poivrée, 5 gouttes d’eucalyptus et 5 gouttes de lavande + 5 cuiller à soupe de vinaigre de cidre et compléter avec de l’eau de source à 200ml; en doublant les quantités, j’ai fait 400ml de mélange dans un pulvérisateur. j’ai aspiré les plinthes, tout nettoyé et pulvérise le canapé en tissu, et les couvertures où mes chats aiment se coucher.
Est ce que je peux leur mettre de ce mélange sur leur poil, je pensais pulvériser leur brosse ou un gant de toilette et leur passer sur le corps après les avoir brossés.
Qu’en pensez vous? est ce un bon mélange, est ce toxique pour eux? quel délai doit on attendre entre 2 ‘massages’ des chats. mes chats ont les poils longs et les puces semblent adorer s’y cacher…
Merci d’avance pour vos réponses, ce site est super intéressant.
A très vite pour vous lire

3 octobre 2010
Sylvène

bonjour

Mon chat Felv développe une sorte de coryza malgré sa vaccination et je souhaiterais utiliser un mélange d’huile essentielles à diffuser dans mon appartement.

Quel mélange puis-je utiliser pour les Pb ORL ? quelles proportions ?
Combien de temps par jour dois-je diffuser ?
Quelle durée de traitement ?

Grand merci à vous, très heureuse d’avoir découvert ce site

3 octobre 2010
Sylvène

Bonjour

Je viens de faire une deuxième relecture du site dans son intégralité et je comprends qu’il y a un vrai risque à utiliser les huiles essentielles.
J’ai lu ailleurs que les hydrolats peuvent être très efficaces.
Seulement on ne trouve pas toujours les hydrolats associés aux hules essentielles ciblées comme le ravintsare par exemple.
Connaissez-vous des hydrolats à foncton anti-virale avérée??
Avez-vous des conseils de mélanges d’hydrolats à vaporiser ou à diffuser et qui seraient à focntion respiratoire?

Merci beaucoup

5 octobre 2010
julien

@ Sylvène :
Les hydrolats sont les résidus acqueux de la distillation. Ils contiennent certes une certaine quantité de molécules aromatiques mais n’ont pas d’activité anti-virale avérée.

18 octobre 2010

Bonjour, j’ai une chatte de 2 ans qui a comme tous les chats des puces et présentent des croutes (lésions de grattage) or croyant l’aider à cicatriser j’ai déposé sur une de ses plaies un mélange d’une goutte de lavande officinale et une goutte de géranium rosa une recette que j’ai eu dans un bouquin d’aromatothérapie(traitement contre les lesions dûes aux puces)Or cela à l’air d’empirer(lésion qui s’étend)et ma chatte n’a pas apprécié l’odeur du remède. J’ai l’impression d’avoir fait une bétise !Quels conseils me donneriez-vous.

2 novembre 2010
nali

Pascal Bonjour,
pouvez vous revoir svp la phrase  » En pratique il faut habiuter etc dans votre mise en garde » , je pense qu’il ne faut absolument pas essayer de les habituer , c’est comme si on disait il faut habituer un nourrisson, j’ai retrouvé cette phrase telle quelle dans unlivre de Joëlle Le Guennec, qui pourtant a bien fait la mise en garde à part cela
merci d’avance , pour éviter de la retroiuver dans d’autres livres …

2 novembre 2010
nali

alice,s dans le cas de lésions de grattage il faut tout d’abord supprimer la cause en utilisant un anti puce achété chez le vétérinaire, puis traiter les symptômes, souvent un anti inflammatoire en injection ou en orale plus pommade anti inflammatoire et tout ça pris chez le véto, je sais qu’on est loin de « naturel » mais c’est un traitement efficace, 2 gouttes pour un chat de 5 kg c’est comme 20 pour nous et en plus les chats supportent très mal les huiles ess surtout non dilués correctement , vous pouvez relire mes postes qui donnent quelques infos et surtout la première mise en garde de Pascal

3 novembre 2010
nali

Attention aux « recettes » dans les livres, pratiquement tous les livres concernant l’aromatherapie vétérinaire pour animaux de compagnie ne sont pas écrits par les vétérinaires et d’autre part il y’a très peu de véritable tests sur les chats et chiens qui peuvent affirmer la possibilité d’utiliser les h ess pour eux.
Il faut toujours tenir compte de la particularité d hess qui n’ont rien à voir avec les tisannes ….
Pour nous oui, elles sont un outil de soin extraordinaire, possiblement aussi pour les animaux de rente mais les chats NON.

6 décembre 2010
HCL

Ma chatte, âgée de 14 ans, souffre depuis toujours d’asthme que je pense allergique. J’ai tenté une journée de diffuser de l’estragon en petite quantité dans une très grande pièce (100m² avec un diffuseur ioniseur prévu pour une pièce de 12m² seulement) relativement ventilée (faible isolation et jointages quasi-inexistants) et elle semblait aller mieux, seulement j’ignore si je peux renouveler l’opération régulièrement ou si cela pourrait s’avérer nocif à long terme. Pourriez vous m’éclairer un peu ou me conseiller quelque chose de plus approprié ?

Merci d’avance.

5 janvier 2011

Bonjour,
Quel blog ! Trop heureuse de pouvoir écrire à des personnes aimant les chats et cherchant à les soigner naturellement si possible.
Nous avons un matou de 12 ans.
En juin 2010 il a été soigné pour une otite acarienne (gale auriculaire) alors même que Habitant un 1er étage, Caramel ne sort pas, il n’a pas de contact prolongé avec d’autres animaux, il a accès à la terrasse en bois, aux troncs pour ses griffes et pour l’exercice, entouré par les plantes et les fleurs qui sont butinées par les insectes, seule fréquentation animale avec les oiseaux … de passage.
Le vétérinaire l’a soigné autour des oreilles puis l’a piqué en nous informant après que cela pourrait provoquer un diabète.
Pas manqué, on a eu tous les symptômes.
Nous l’avons ramené et elle nous a confirmé la déclaration du diabète.
J’ai fait venir du canada un produit en phytothérapie difficile à lui faire ingérer . Il a fallu beaucoup d’imagination pour tenir 3 semaines.
J’ai fini par le dégoûter de la nourriture. Du coup, je l’ai fait jeûner 2 semaines avec seulement de l’eau. Puis, pendant 2 semaines, il a eu droit à l’alimentation crue : viande et poisson. Une vraie réussite. Un coup de fouet : le poil est redevenu brillant, le système urinaire est redevenu normal, une pêche et un dynamisme retrouvés. Caramel est redevenu joueur et nous fait une 2ème jeunesse.
Voilà que depuis 10 jours, il a sorti des espèces de grosseurs avec des croûtes noires en dessous d’une oreille puis de l’autre et derrière au niveau du cou. J’ai l’impression que les croûtes viennent après .. se gratte-t-il trop fort ? L’intérieur des oreilles est propre et nette. Est-ce à nouveau une gale ? Les plaques ressemblent. Je le tamponne avec compresse imbibée de biseptine pour dessécher les croûtes et en enlever le plus possible. Malheureusement cela ne régresse pas et elles auraient tendance à s’élargir.
Est-ce que Pascal ou Nali ou autre personne pourraient une idée et m’aider à le soigner ? Quel anti-parasitaire puis-je essayer ? Puis-je lui passer de la pommade aseptisante et graissante type bétadine ?
En attendant, je le repasse en alimentation crue avec croquettes light et eau.

Dans l’attente impatiente de vous lire, merci pour votre réponse et l’existence de ce blog.

Chantal

7 janvier 2011
julien

@ Chantal et tous les autres :

Pascal est notre spécialiste aroma animalier. Etant débordé par le succès des fils de discussion sur les chats et les chiens, Pascal vous invite dorénavant à tenter de vous répondre entre vous comme sur un blog classique. Ses interventions devront se faire plus rares désormais. Bien à vous.
Julien, animateur du blog de Pranarôm

8 janvier 2011
nali

Chantal, je pense que vous devriez retourner chez le vétérinaire sans tarder, demander un prélèvement pour vérifier si la gale a été soignée , normallement le traitement de la gale se fait sur 8 à 10 semaines afin de couvrir tout le cycle de reproduction, si vous trouvez un vétérinaire spécialisé en chats et dermatologie ça serait mieux, quelle injection a reçu votre chat ? en principe dans le cas de la gale c’est un traitement local
Vous avez beaucoup de chance que votre chat n’est pas mort après 10 jours sans nourriture solide,
très souvent déjà au bout de deux jours c’est le très grand risque de lipidose hépathique , presque toujours mortelle.
Nourrir votre chat avec la viande et le poisson c’est bien mais absolument pas suffisant en tant que nourriture équillibré, il manque dans ce type de régime surtout le calcium absolument nécessaire au chat, si vous n’avez pas des vraies connaissances en nutrition vous pouvez ajouter à la viande un complément allimentaire type fellini complète.

9 janvier 2011
nali

ATTENTION !!!!

NE FAITES JAMAIS JEUNER VOTRE CHAT PLUS DE 24 HEURES CAR RISQUE DE LIPIDOSE
HEPATIQUE – MORTELLE POUR LE CHAT

Chantal, votre chat a -t-il dévélopé un diabète transitoire ou est il toujours soigné pour cette maladie.
Dans le cas de diabète il faut absolument contôler le taux de glucose , faire un suivi régulier par un véto car il y’a des maladies ou notre seule intervention a vraiment ses limites.

10 janvier 2011

Bonjour Nali,

Merci pour vos messages.

J’ai suivi votre conseil, d’autant plus que des petites grosseurs sous-cutanées étaient apparues sous le cou et après grattage, c’est le même type de plaques qui s’est formée.
Je suis allée dans une autre clinique. La véto a conclu à une allergie alimentaire, m’a dit de continuer de désinfecter les plaies, lui a déversé une pipette de Douxo sur le long de l’échine et le dessus de la tête à renouveler le 21/01, formant un film protecteur et enfin il est sous antibiotique Thérios 300 pour l’infection cutanée. Ce w.e. il a testé les nouvelles croquettes spécial allergie.
Comme vous, la vétérinaire a attiré mon attention, gentiment mais fermement, sur les risques d’un long jeûne et de l’alimentation crue chez le chat.

En fait, je l’ai surtout observé, il avait maigri dans un 1er temps – en juillet – puis le mois suivant Il avait beaucoup grossi (7kg en lui donnant 60 grs / jours et sans avoir autre chose que d’éventuelles mouches, araignées et autres insectes présents sur la terrasse ou dans la maison ). Après la confirmation d’un diabète déclaré par le vétérinaire et après trois semaines à lui donner sa dose quotidienne de GlucoEnsure, il finit par bouder la nourriture light, il n’en mangeait pas plus de 10 grs/jour. Je ne l’ai pas forcé, au contraire, pensant que le jeûne pouvait être une réponse nécessaire à son rétablissement. Il a eu des caresses et beaucoup d’attention. La perte de poids étant trop importante au bout de 10 jours, je lui ai alors proposé de la viande et du poisson crue… Et là il s’est remis à manger, à jouer, à « reprendre du poil de la bête ».

La vétérinaire m’a confirmé qu’il ne semble plus avoir de diabète, qu’il est en parfaite santé, coeur, température, poil, vigueur. Il ne fait pas son âge !

Quant aux soins qu’il avait eu fin juin pour la gale: nettoyage immédiat des oreilles, piqûre ( nous avons su après injection, à base de corticoïde), application d’une crème tous les jours à proximité du conduit de l’oreille pendant plusieurs jours.

Caramel n’a plus de traces de gale et n’a plus de diabète.

Je me suis excusée auprès de Caramel d’avoir mis sa santé en danger.
Un chat est un chat, ni un humain ni un autre animal, seulement un chat.

Dixit la vétérinaire : Oui, dans la nature, les chats mangent crue mais ce régime ultra protéiné sollicite leurs reins, les affaiblit et ils meurent très jeunes vers 7 ans.

Merci Nali de nous avoir consacré un peu de votre temps, merci pour vos précieux conseils et renseignements.

Chantal

11 janvier 2011
nali

Chantal,
C’est vraiment une bonne nouvelle que votre chat n’ait plus de diabète,
Concernant la nourriture protéiné ça serait un long débat qui sort du contexte de ce blog.
Je pense que les croquettes ne sont absolument pas la meilleure nourriture pour les chats , déjà en premier par leur forme sèche qui elle provoque des problèmes urinaires si le chat ne boit pas suffisamment ce qui est très souvent le cas et aussi par la qualité des proteines en majorité végetales non adaptées à la nature du chat.
Elles sont super pratiques, un peu moins chères que la nourriture humide mais d’en faire une nourriture unique conduit très souvent à des problèmes de santé.
On peut très bien donner une ration ménagère mais elle doit être équillibré, donc ajout de calcium, l’huile végétale en petite quantité, foie de temps à autre pour l’apport de vit A etc ou bien ajout d’un complément spécifique ce qui facilite la vie en pratique, par ex quand je donne du poulet à mes chats j’ajoute une dose de ce produit, ça c’est quand je n’ai plus de rations équillibrées que je prépare d’avance et mets au congélateur.
On peut varier , boites ou pochons de bonne qualité, nourriture maison équillibré et croquettes à laisser en permanence mais en très petite quantité.
Si votre chat a une allergie allimentaire peut être le nourrir au départ avec poulet cuit, ajout d’un peu de légumes cuit , très peu de riz très cuit, plus calcium ou complément serait une piste à essayer.

11 janvier 2011
nali

Chantal, je pense qu’il n’est pas vraiment bon de donner les noms de médicaments que vous avez utilisé pour votre chat, parfois ça peut conduire à des automédications désastreuses , type vouloir utiliser ce produit qui probablement peut être efficace dans le cas d’un diabète transitoire mais pas du tout diabète installé qui nécessite les injections d’insuline, tout comme donner les noms d’antibiotiques ou autres utilisés dans un cas précis.

Ce blog a été ouvert par Pascal pour parler d’utilisation d’huiles ess chez les chats et vu que cette utilsation est en principe à proscrire je pense qu’il n’a vraiment pas lieu de continuer à exister , en tout cas pour le moment avant d’autres études sérieuses conçernant ce sujet.

Le principe d’un blog c’ est l’intervention principale de son auteur …

J’aimerais beaucoup que Pascal lise mon message du début novembre, qu’il veuille bien me donner la réponse.

Un très grand merci à Sylvie Hampikian, je pense que son message fera réflechir ceux qui lisent ce blog .

11 janvier 2011
nali

Chantal, dans mon message parlant de la nourriture ménagère j’ai oublié de mentionner la taurine qu’on ajoute à la ration cuite car la viande cuite en contient beaucoup moins que la crue, c’est aussi pour cela que le complément dont j’ai parlé est pratique .

14 janvier 2011
julien

@ Nali et toutes et tous :

Nous allons écouter les conseils de nali et fermer ce fil de discussion. Merci pour votre fidélité. Notre blog n’est pas un blog sur les chats : http://www.mon-aromatherapie.com est là pour parler essentiellement de l’aromathérapie au quotidien pour tout le monde.
Merci de votre compréhension.

Les commentaires sont fermés