L’Eucalyptus a plus d’un tour dans son sac !

30 novembre 2011
AUTEUR : mon aromatherapie

on peut inhaler l'eucalyptus radié ou globuleux en protégeant ses yeux


« Bonjour ! Je voudrais de l’huile essentielle d’eucalyptus »

« Certainement, mais de quel eucalyptus parlez-vous, madame ? »

Ce petit échange pourrait avoir lieu dans la plupart des pharmacies et points de vente Pranarôm de France et de Navarre…

En effet, il y a plus d’une huile essentielle d’eucalyptus et il est intéressant de bien les différencier pour les utiliser à bon escient.

Eucalyptus radié, globuleux, mentholé, smithii ou citronné ?

Faisons un rapide panorama des huiles essentielles d’eucalyptus les plus courantes pour nous familiariser avec cette famille aromatique très intéressante en hiver.

L’eucalyptus radié (eucalyptus radiata)

eucalyptus radiata

C’est l’eucalyptus le plus connu et le mieux toléré. C’est à lui que vous pensez sans le savoir quand vous êtes au sauna ou au hammam. C’est lui que l’on retrouve en effet assez souvent dans ces endroits où sa fraîcheur et sa bonne odeur sont les bienvenues.
L’eucalyptus radié est avant tout une huile essentielle qui dégage les voies respiratoires et qui assainit l’air. En effet, il contient du 1,8 cinéole qui est une molécule aromatique connue pour ses vertus expectorantes. L’avantage de l’eucalyptus radié est cependant qu’il est bien toléré et ne cause en général pas de spasmes lorsqu’il est inhalé.

Egalement très bien toléré en dilution sur la peau, l’eucalyptus radié peut entrer dans des formules de baumes respiratoires pour enfants si il est bien dosé. Beaucoup de mamans le massent d’ailleurs dans une huile ou une crème sur les plantes des pieds des enfants en hiver. A noter, les aborigènes d’Australie utilisent les feuilles d’eucalyptus radié  à l’état frais pour panser leurs plaies.

Une petite formule toute simple adaptée au massage des enfant dès 6 mois :

- HECT eucalyptus radiata: 10 gouttes
– HECT chamaemelum nobile (camomille) :  10 gouttes
– HV de noyaux d’abricot : 50 ml

On masse les pieds ou le dos de l’enfant avec 4 ou 5 gouttes de cette huile de massage au coucher pour un sommeil sans encombres.

L’eucalyptus globuleux (eucalyptus globulus)

eucalyptus globulus

Cet eucalyptus très commun et très répandu est plus expectorant que l’eucalyptus radié, et il est également réputé posséder plus de vertus assainissantes que le premier. On lui confère en effet dans certains ouvrages des propriétés antivirales, anti-bactériennes et anti-fongiques. Il est néanmoins moins bien toléré sur la peau et ne convient pas aux enfants en bas âge.

Idéal pour la diffusion, on peut l’allier l’eucalyptus globuleux à d’autres eucalyptus pour assainir l’air d’une pièce à vivre, d’une salle de bain, d’une salle de soin ou de sport.  On le retrouve allié à de l’eucalyptus smithii dans le mélange d’huiles essentielles à diffuser  EUCALY’PLUS qui est absolument parfait pour la diffusion dans les pièces à vivre.

 

L’eucalyptus smithii (eucalyptus smithii)

Un must pour la diffusion

Moins souvent utilisé que les eucalyptus précédents, il est cependant très populaire en Angleterre où on lui attribue en marge de ses propriétés assainissantes et respiratoires une belle dimension énergétique pour les massages revitalisants.  Dans de tels massages, on l’allie à très faible dose à des agrumes tels que le pamplemousse ou à une faible dose d’épinette noire dans une huile végétale pour pratiquer un massage très tonique et anti-fatigue.
Il est encore plus concentré que les eucalyptus radié et globuleux en 1.8 cinéole, ce qui en fait une huile essentielle réellement expectorante, parfois trop pour les personnes sensibles.
On conseille de ne jamais l’ingérer et de ne pas l’utiliser sur les enfants ou les femmes enceintes.
Il est cependant très bien adapté à la diffusion atmosphérique car son odeur est fraîche et très ronde, raison pour laquelle on le retrouve notamment dans le mélange pour diffusion EUCALY’PLUS de Pranarôm.

L’eucalyptus mentholé (eucalyptus dives)

Cet eucalyptus à l’odeur de menthe est un ovni. Il n’est pas vraiment expectorant et ne contient d’ailleurs par d’oxyde terpénique 1,8 cinéole. Il contient par contre une proportion importante de pipéritone, une molécule aromatique appartenant à la famille des cétones. Cela rend cette huile essentielle particulièrement adaptée aux soins à visée mucolytique ou lipolytique.

eucalyptus dives

Par exemple, on le retrouve en tant qu’ingrédient à faible dose dans des préparations pour apaiser les bronchites et les toux grasses, mais aussi dans des huiles de massage contre la cellulite ou les adiposités. Il peut aussi parfois être ajouté à un shampooing pour cheveux très gras.

Attention, l’eucalyptus mentholé s’utilise avec beaucoup de précautions et ne convient ni aux enfants, ni aux femmes enceintes, ni aux épileptiques.

 

L’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora)

Cet eucalyptus doit être considéré en marge des autres décrits plus haut. En effet, son profil biochimique est très différent et en fait une huile essentielle à visée anti-inflammatoire, antalgique et répulsive des moustiques (comme la citronnelle ;-) ) .

Cette huile essentielle contient une part importante de citronnellal, un aldéhyde terpénique très négativant.

eucalyptus citriodora

On appelle parfois l’eucalyptus citronné le « pompier » de l’aromathérapie tant elle calme et apaise les zones enflammées.

 

Nous vous avons beaucoup parlé de cette huile essentielle lorsque nous avons abordé la gamme de soins articulaires et musculaires AROMALGIC.  Notre ami Julien a également diffusé une vidéo sur l’eucalyptus citronné pour le grand public.

Et vous ? Quel eucalyptus avez-vous chez vous ? Et comment l’utilisez-vous ?

14 commentaires
30 novembre 2011

Bonjour

C’est vrai que l’eucalyptus radiata est une huile essentielle à avoir pour l’hiver.
Moi je l’utilise en diffusion dans mon appartement pour purifier l’air dans le mélange suivant :
Citron + Ravintsara + Eucalyptus radié à doses égales. Diffusion environ 15 minutes le matin et le soir.

Pensez aussi à l’eucalyptus radié pour vos sinusites !

10 décembre 2011

[…] plus courantes pour nous familiariser avec cette famille aromatique très intéressante en hiver.Via http://www.mon-aromatherapie.com Share […]

Pingback
9 janvier 2012
Catongg

J’utilise assez facilement l’euc. radié dès les premiers symptômes de rhume pour moi, mon mari et mes enfants (2, 4 et 6 ans). Je n’avais jamais pensé à la synergie avec la camomille, merci pour le tuyau !!
En ce qui concerne la toux qui peut accompagner un rhume, le cyprès ou le niaouli seraient-ils plus approprié ? (les suppos de coquelusedal sont au niaouli après tout…) et que dire du Saro… je me mélange un peu les pinceaux car certaines de ces HE sont assez proches.

Personnellement je fais des baumes, + facile d’utilisation (cire d’abeille, HV et HE).

11 janvier 2012
julien

@Catongg : toutes vos pistes sont correctes… si vous êtes un peu perdue, pourquoi ne pas faire confiance aux produits tout prêts de la gamme AROMAFORCE (sirop, lotion, spray gorge, pastilles gorge…)
Attention, vos deux plus jeunes enfants nécessitent une prise en charge très adaptée et mesurée.

11 janvier 2012
Laure

Bonjour Julien,

J’utilise actuellement de l’eucalyptus radie pour le rhume (2 gouttes d’HEdans une cuillère à café de miel 3 fois par jour) et également un spray nasal bio qui en contient.
Cependant j’ai eu une poussée d’herpès nasal et labial. Je voulais savoir si cela pouvait avoir été provoqué par l’usage de l’eucalyptus, allergisante par exemple ou si c’est un phenomène étranger a l’HE et plutôt dû à d’autres symptomes typiques au bouton de fievre (la baisse du système imunitaire et/ou fatigue). D’avance merci !

13 janvier 2012

Bonjour,
J’aime beaucoup l’eucalyptus radié :)
Pouvez-vous me dire s’il est possible d’utiliser votre Aromaforce spray nasal pour nettoyer le nez bouché avec sinusite récurrente et apparement des polypes? ou bien suggérez-vous autre chose? merci :)

15 janvier 2012
virginie

bonjour a tous!

j’utilise l’eucalyptus citronné en synergie avec de la gaulthérie couchée et lavandin super pour mes maux de dos et torticolis ;-)

30 janvier 2012
Danielle

Bonjour Julien,

Tout d’abord merci pour tous ces conseils si gentiment partagés.
J’ai depuis un bon moment des croûtes dans le nez et malgré que j’utilise une pommade Vitapantol pour les soigner ça ne disparaît pas. Que pourrais éventuellement utiliser comme préparation HV + HE ou peut-être un produit tout prêt. Merci

1 février 2012
julien

@ Danielle : Vous pouvez tout d’abord tenter de vous apaiser les narines en massant chaque soir l’intérieur de celles-ci avec une goutte d’huile végétale de calendula ou de jojoba. Sans huiles essentielles.
Pour le problème plus global (l’irritation vient probablement d’un trouble ORL sous jacent), il faut consulter un ORL et/ou tenter le spray nasal décongestionnant Aromaforce.

1 février 2012
julien

@ virginie : une synergie parfaite. Je suis content pour vous !

1 février 2012
julien

@ heloise : Oui c’est possible mais les résultats ne sont pas garantis pour cette affection précise.

1 février 2012
julien

@ Laure : Si il s’agit d’herpès, cela est du à la présence d’un virus et donc pas au pouvoir irritant ou allergisant éventuel des huiles essentielles. En outre, on utilise avec succès pour l’herpès l’huile essentielle de niaouli ou le fameux gel de soin Labiarom .

16 avril 2012
baranes

bonjour,
je voudrais savoir si je peux utiliser de H.E. de mandravasarota pour aider à passer plus vite une coqueluche?
(ma fille 6 ans et moi même)
ou si vous recommandez autre chose?
merci beaucoup

17 avril 2012
julien

C’est une bonne idée en soi mais il vous faut avant tout l’avis du médecin. Des frictions de saro pure à raison de 6 gouttes pures maximum par jour pour l’enfant et de 12 gouttes maximum pour vous en voie cutanée sont sans risque.

Les commentaires sont fermés